Discours de Cheikh Abdulqadir Mandla Nkosi, lors du lancement de la conférence sur Les constantes religieuses communes: Fondements de l’identité africaine

Discours de Cheikh Abdulqadir Mandla Nkosi, lors du lancement de la conférence sur Les constantes religieuses communes: Fondements de l’identité africaine

Cheikh Abdulqadir Mandla Nkosi, président de la Section de la Fondation en Afrique du Sud
Cheikh Abdulqadir Mandla Nkosi, président de la Section de la Fondation en Afrique du Sud

La Section de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains en Afrique du Sud a organisé une conférence sous le thème: “Les constantes religieuses communes: Fondements de l’identité africaine” à Pretoria en Afrique du Sud, samedi et dimanche 25 et 26 Chawwal 1440 H, qui correspond aux 29 et 30 juin 2019. Le président de la Section de la Fondation en Afrique du Sud, Cheikh Abdulqadir Mandla Nkosi, a annoncé que cette conférence ne sera surement pas la seule activité que va organiser la Section, mais qu’il s’agit plutôt de la première d’une série de séminaires et de conférences planifiés par la Section.

Mr. Nkosi a ajouté qu’il est temps de collaborer et de communiquer avec les autres branches de la Fondation. Il a aussi rappelé que le but ultime de la Fondation est de préserver l’Islam, qui a toujours existé en Afrique. De plus, Cheikh Mandla a affirmé la foi (Al-Imane) et la charité (Al-Ihssane) se complètent, et que toutes deux, représentent l’Islam.

Le responsable de la Section de la Fondation en Afrique du Sud a également déclaré que l’Islam est un message pour tous, un message qui a été diffusé sur tout le continent africain à travers plusieurs personnalités de différents pays. Aussi, il a mentionné que le Soufisme, fruit de l’Islam en Afrique, joue un rôle très important en tant que constante religieuse commune.

Dans le cadre des objectifs de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains, Cheikh a conclu son discours en soulignant l’importance de la modération, la paix et la tolérance en tant que valeurs fondamentales de l’Islam, que la Section de la Fondation cherche à défendre et à réaliser.