Inauguration de la section de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains au Ghana

Inauguration de la section de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains au Ghana

Inauguration de la section de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains au Ghana
Inauguration de la section de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains au Ghana

La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains a annoncé l’inauguration de la section du Ghana à Accra. L’inauguration a débuté par une conférence sur le thème ” Constantes religieuses communes pour la consolidation des valeurs de paix et de tolérance ” le 27 et 28 avril 2019, en présence de la délégation marocaine composée du Docteur Hassan Azzouzi, Président du Conseil local d’Ouléma de la Province de Moulay Yacoub et chercheur à l’Université Sidi Mohammed Ibn Abdellah de Fès, du Docteur Rajae Naji Mekkaoui, Membre du Conseil Supérieur des Ouléma, Docteur Abdelkader Bitar, Chercheur à l’Université Mohammed 1er d’Oujda, Mr. Ibrahim Rouani, récitateur marocain et Madame Atiqa Bouhouria, Chef de projet à la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains.

Par cette conférence, les Ouléma visaient à présenter la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains ainsi que les efforts qu’elle déploie pour définir les moyens de communication entre Ouléma au Ghana et leurs homologues au Royaume du Maroc afin d’établir fondements religieux africains communs, donner une image claire de ce que représentent ces fondements, consolider les valeurs de tolérance, de paix et de dialogue interconfessionnel, souligner les vertus du concept Sunnite du Soufisme et ses impacts sur la stabilité spirituelle en Afrique, démontrer les impacts de l’école de pensée Malékite sur l’instauration de la modération et de la tolérance dans les communautés musulmanes et de mettre en exergue la globalité de l’école de pensée Al-Asha’ari pour protéger les valeurs de la tolérance religieuse.

Les sept sujets thématiques de la conférence sont les suivants :

  • Concept et contenu des constantes religieuses africaines communes.
  • Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains : Le contexte de sa fondation ; ses objectifs et efforts de diffusion des valeurs de paix et de tolérance.
  • Constantes religieuses communes et maintien de la modération en Afrique.
  • Défendre les valeurs de paix, de dialogue et de coexistence pacifique par des constantes religieuses communes.
  • L’impact des doctrines malékites sur l’établissement d’une position de modération, de tolérance et de paix.
  • Les fondements des doctrines Asha’ari et leurs buts suprêmes.
  • La stabilité spirituelle du soufisme religieux des sociétés africaines.

Le Président de la section du Ghana, Cheikh Mustapha Ibrahim, a déclaré que la tolérance religieuse est le pilier de la Fondation dans les activités scientifiques, culturelles et intellectuelles liées à l’Islam. Il a également évoqué les principaux objectifs de la Fondation tels que la consolidation des relations entre les pays africains et leur développement commun, l’institution de centres et établissements religieux, scientifiques et culturels, l’unification et la coordination des efforts des Ouléma et la revitalisation du patrimoine culturel islamique commun. Cheikh Ibrahim a conclu son discours en montrant l’importance et les avantages de l’existence de la section de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains au Ghana.

Par ailleurs, le professeur Atika Bouhouria, chef de projet à la Fondation, a déclaré que les constantes religieuses communes contribuaient à la cohésion des pays africains. Elle a également mentionné les objectifs de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains, notamment la préservation des constantes religieuses communes entre les pays africains. Madame Atika a rappelé que la Fondation n’est pas une association, mais la formulation du plan stratégique religieux, éthique, moral et comportemental de l’Afrique.

Par la suite, le docteur Rabiatu Armah, professeur et ancien chef du département Religion de l’Université du Ghana, a présenté les principes de l’Islam et plus précisément la paix, l’égalité et la tolérance.  Le docteur Rabiatu a mentionné que l’islam consiste à agir et que la paix se gagne en le pratiquant. L’égalité et la tolérance sont la clé de la coexistence entre les religions et les cultures.

Par ailleurs, Mr. Mohamed Farhat, Ambassadeur du Maroc au Ghana, a déclaré lors de l’inauguration de la section ghanéenne de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains est considérée comme le nouveau pilier des relations bilatérales entre le Royaume du Maroc et le Ghana. Son excellence a introduit les objectifs de la fondation dans le but de faire connaître les valeurs d’un Islam tolérant, les diffuser et les renforcer.

Ensuite, le président du Conseil National de la Paix du Ghana, le Révérend Emmanuel Asante, a déclaré que la paix est un don de Dieu et que nous ne devrions pas la prendre pour acquise. C’est la raison pour laquelle toutes les religions doivent s’unir et ne permettre aucun conflit religieux. Il a également mentionné que la paix dans le monde a diminué de 5% au cours de la dernière décennie. Le Révérend a aussi ajouté le fait qu’il y a plus de violence au sein des nations qu’entre elles et que les principales raisons qui favorisent cela sont la pauvreté et le chômage.

Enfin, au nom de la Deuxième Dame du Ghana, Mme Samira Bawumia et des membres du Parlement ghanéen, Mr. Abubakar Seddiq, Représentant du Gouvernement ghanéen, a lancé la section de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains au Ghana, à Accra, en soulignant l’importance de la paix et de l’unité pour le progrès, le développement et la lutte contre l’extrémisme.

En résumé, la section ghanéenne de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains a pour mission de promouvoir les valeurs de tolérance et de paix, de préserver l’unité de la religion musulmane et de saisir toutes les occasions d’échanges entre les Ouléma africains, et ce en collaboration avec le siège et les autres sections.